next up previous contents
suivant: B.6.2 Utilisation des rôles monter: B.6 MX et rôles précédent: B.6 MX et rôles   Table des matières


B.6.1 Utilisation des RR supplémentaires

Une première méthode de gestion des MX consiste à associer un ou plusieurs MX standards à toute adresse IP (v4 ou v6).

Cette méthode était utilisée jusqu'en avril 2004 sur Osiris. Elle a prouvé ses limites, notamment parce qu'elle publie toute adresse de machine comme adresse utilisable.

Néanmoins, si vous souhaitez l'utiliser, il suffit d'activer les RR supplémentaires pour la ou les zones correspondantes. Par exemple, sur Osiris, nous utilisions :

%NOM%	IN	MX	10 ns1.u-strasbg.fr.
%NOM%	IN	MX	10 ns2.u-strasbg.fr.

Ainsi, après tout RR de type A ou AAAA, le script de génération de zone (generer-zone, voir 9.4, page [*]) ajoute le texte ci-dessus en remplaçant la chaîne « %NOM% par le nom du RR de type A ou AAAA.

Afin de permettre de créer des RR de type MX qui ne sont pas associés à des adresses IP (comme par exemple pour des adresses de messagerie virtuelles), l'application WebDNS permet de renseigner la table des MX. Celle-ci associe à un RR, c'est-à-dire à un nom :

Il est bien sûr possible de déclarer plusieurs MX pour un nom donné.

Cette possibilité est restreinte aux administrateurs de l'application. Elle permet de gérer des cas particuliers à la règle « une adresse, un MX », comme notamment les adresses virtuelles de messagerie.


next up previous contents
suivant: B.6.2 Utilisation des rôles monter: B.6 MX et rôles précédent: B.6 MX et rôles   Table des matières
Pierre DAVID 2010-11-16